Skip to main content

PRIX RÉGIONAL DE LA CONSTRUCTION BOIS – Lauréat Grand Est


Ce 28 octobre 2020, notre menuiserie a été distinguée par FIBOIS Grand-Est dans le cadre du Prix Régional de la Construction Bois.

Le Concours

Ce concours régional est organisé par FIBOIS Grand Est (l’interprofession de la filière forêt-bois) et le réseau des associations des Communes Forestières du Grand Est (COFOR). Il s’inscrit aussi plus largement dans le Prix National de la Construction Bois.

Il vise à mettre en lumière l’excellence de la filière bois française, au travers de réalisations remarquables reflétant les enjeux de la construction. Ainsi, il récompense chaque année les plus beaux projets en bois dans 8 catégories. Celles-ci représentent la multifonctionnalité du matériau bois.

La remise des prix du concours régional a eu lieu le 28 octobre 2020 en présence du Conseil Départemental des Vosges. Notre menuiserie était dignement représentée par notre collaborateur sur le projet présenté, l’agence ABHA architecture.

Palmarès

Le premier prix nous a été décerné dans la catégorie « aménagement intérieur », pour notre projet d’un spa réalisé en collaboration avec l’agence d’architecture ABHA.

Notre projet a ainsi pu participer au rayonnement de la filière forêt-bois dans le Grand Est. Il a également représenté la région au Prix National de la Construction Bois.

Le projet

Le projet présenté à ce concours était la réhabilitation du spa de l’Hôtel de la Tour à Ribeauvillé.
Dessiné et agencé par l’Agence ABHA, nous avons réalisé dans nos ateliers toutes les menuiseries de cet espace bien-être.

Le spa est aujourd’hui une véritable marque de distinction pour un hôtel. La création d’un espace bien-être est devenue l’expression d’un art de vivre. Pour ce projet, le choix des matériaux a joué un rôle primordial. Le bois est apparu comme une évidence, car il créé une subtile rupture entre les espaces aquatiques et les surfaces minérales. Il est à la fois un décor mural et de plafond, mais a également un rôle acoustique entant qu’attrape sons et claustra d’intimité.

Cette restructuration se situe au rez-de-chaussée d’une ancienne auberge du XVIIe siècle, transformée en hôtel dans les années 1960. Les contraintes structurelles furent importantes, tant sur la modification de l’enveloppe que pour la réalisation des agencements intérieurs. Les architectes ont créé un plénum technique permettant la circulation d’un homme et l’accès aux équipements techniques non visibles. Enfin, concernant les aménagements bois, toutes les réalisations sont en suspension et aucun décors ne présente de fixation apparente.

Découvrez la vidéo de présentation du projet, réalisée par Fibois :